Sélectionner une page

L’encombrement de vos placards résulte peut-être d’une accumulation d’objets que vous avez achetés ou que l’on vous a offerts. Il est certainement lié en tout cas à la surabondance caractéristique de notre société actuelle, où l’embarras du choix est la règle pour n’importe quel achat : nourriture, vêtements, objets de décoration, livres, meubles…

Désencombrer pour reprendre possession de son intérieur… et de son esprit !

Plus on a le choix, plus on est tenté de tester des nouveaux produits, plus le risque d’accumuler des objets superflus est grand. Outre le fait que votre intérieur se transforme petit à petit en espace de stockage pour tous ces objets, l’encombrement s’immisce insidieusement dans votre esprit, qui devient petit à petit aussi plein que vos armoires !

Désencombrer apparaît alors comme la solution idéale pour gagner de la place chez soi tout en libérant son esprit pour y voir plus clair. Oui, mais… comment s’y prendre ? Passer par une étape de désencombrement peut être naturel chez certains, tout comme elle s’apparente à une épreuve insurmontable pour d’autres. Il ne s’agit pas de se faire violence et de tout jeter par la fenêtre. On ne peut pas non plus vous forcer à vider vos placards : cette étape doit venir de vous.

C’est une démarche personnelle qui s’accompagne d’une prise de conscience d’un changement en profondeur. Parce que vous vous sentez oppressé(e) par une situation et que vous souhaitez en sortir. Parce que vous avez l’impression que ce sont les objets qui vivent dans votre appartement, et que vous n’avez plus votre place.

Le premier pas pour désencombrer : s’armer d’une liste et de cartons vides.

Pour vous aider à franchir ce premier pas dans le désencombrement, je vous invite à télécharger cette liste de 60 objets qui ne vous manqueront pas. Pourquoi devriez vous vous débarrasser de tant d’objets ?

  • Parce qu’ils sont vieux et qu’ils appartiennent à votre passé, voire au passé de quelqu’un d’autre. Sont-ils vintages ou retro ? Dans ce cas, vous pourriez éventuellement les garder. Non, ils sont juste périmés (pour les aliments ou les produits de soin par exemple) ou vieux et inconfortables (pour les vêtements ou le linge de maison).
  • Parce qu’ils sont abîmés ou hors d’usage. Pourquoi garder cette assiette ébréchée, ce câble d’alimentation qui ne correspond à aucun appareil, cette table au pied cassé ou ce vélo que vous ne réparerez jamais ?
  • Parce que vous n’en avez plus l’utilité. C’est particulièrement le cas si vous avez eu des enfants : tout le matériel de puériculture et les vêtements de bébé prennent une place considérable, et si vous ne projetez pas d’avoir d’autres enfants, alors il est temps de vous débarrasser de tous ces objets pour laisser plus de place à vos enfants qui grandissent !

Pour procéder à ce tri, prévoyez 3 cartons :

  • Un pour les objets encore utilisables que vous pourrez vendre (sur internet ou dans un vide-grenier) ou donner (à une association, à une ressourcerie ou à des proches).
  • Un pour les objets usés qui iront à la poubelle.
  • Un pour les objets abîmés que vous ferez réparer.

Si vous hésitez vraiment à jeter un objet, demandez-vous à quel besoin il correspond, (si vous en avez vraiment besoin) et s’il vous a servi dans les 12 derniers mois. Si la réponse est non dans les deux cas, alors cet objet n’a plus rien à faire chez vous.

Une fois ce tri effectué, passez rapidement à l’action : donnez, vendez, jetez, réparez.

Vous verrez la différence : un véritable gain de place dans votre intérieur et la sensation d’un poids qui s’allège à l’intérieur de vous !